Se libérer du blâme et être heureux (+pratique)

Partagez la Conscience !

Blâmer n’est qu’une manière de nous maintenir dans le mal-être. Se libérer du blâme permet de retrouver son pouvoir d’être heureux.

Bien souvent, nous tenons pour responsable certaines choses pour le fait que nous ne soyons pas heureux. Que ce soit consciemment ou non, nous avons l’habitude de dire “à cause de cette chose, je ne suis pas heureux”.
Ainsi, nous disons implicitement “je pourrai être heureux lorsque cela aura changé”.

Nous nous comportons souvent comme si la situation actuelle n’était pas assez pour que nous puissions être heureux.

En réalité, ce que nous faisons, c’est dire “je choisis de ne pas être heureux, et j’ai une bonne justification”.

Le blâme, c’est le fait de tenir responsable une certaine chose, de lui en vouloir car elle a plus de pouvoir que nous.
Lorsque l’on blâme quelque chose, on affirme que cette chose extérieure est la cause de notre non-bonheur. On affirme qu’il y a un lien de cause à effet entre notre état d’être, et les circonstances extérieures.

Il y a beaucoup de choses que l’on peut blâmer… Par exemple :
– Le passé – notre enfance
– Nos parents
– Notre famille
– Notre éducation – l’école
– Notre travail
– Nos émotions – nos blessures intérieures
– Notre sensibilité
– Notre conjoint
– Notre argent (ou manque d’argent)
– Notre manque d’éveil
– Notre manque de “dons spirituels”
– La société – le collectif
– Nos dirigeants – gouvernements
– Les autres par leurs comportements/actions/paroles
La liste peut ainsi continuer longtemps…

Quoi que ce soit que l’on blâme, lorsqu’on se met dans cet état de reproche, on perd son pouvoir. Car on dit “je n’ai pas la responsabilité de mon bien-être”.

Et il est vrai que la vie n’est pas toujours facile. Elle est mouvementée, contrastée. Elle est emplie de challenges. Elle nous demande du courage, de la force d’amour.
Mais ce qui est certain, c’est qu’être heureux ne dépend pas des circonstances.

Il est plus facile d’être heureux lorsque l’on a tout ce que l’on veut, c’est certain.
Mais quel type de bonheur est-ce là ?
Un bonheur qui pourra partir à n’importe quel moment. Car dès que les circonstances ne seront plus “exactement ce que l’on veut”, nous seront contrariés et malheureux.

La véritable liberté consiste à être heureux avec ce qui est. A être libre de ne plus avoir à attirer désespérément ce que l’on veut, et à repousser ce que l’on ne veut pas.

Et lorsque l’on comprends que l’on peut être heureux ici et maintenant, avec la vie comme elle est, et les circonstances comme elles sont, on comprend que blâmer n’est qu’une prison. Une prison qui nous maintient dans la non-volonté d’aller bien, car on tient un responsable.

Tant que l’on tiendra pour responsable des choses extérieures à nous – notre conscience – alors nous n’aurons pas le pouvoir d’aller bien.

Si maintenant, nous nous autorisons à nous libérer du blâme, et libérer le blâme que nous avions (probablement inconsciemment) envers toutes ces choses extérieures, alors nous pouvons être heureux.

Car une fois que l’on n’a plus rien à blâmer pour notre mal-être, qu’est-ce qui nous retient d’être heureux ?

Être heureux découle d’une autorisation intérieure, d’une permission de soi à soi. Lorsque l’on comprends que l’on en est entièrement responsable, alors on retrouve son pouvoir.

Et on peut enfin être heureux, peu importe les circonstances.
C’est la liberté d’être heureux.

 

En pratique :

Rapproche-toi du bonheur, avec ce petit exercice simple et facile !
Je te propose d’identifier la ou les choses que tu blâmes le plus pour ton mal-être.
Ainsi, tu pourras te libérer du blâme, et t’autoriser plus facilement à être heureux.

Que blâmes-tu, qui t’empêche d’être heureux ?
Pose-toi, ferme les yeux, et recentre-toi sur toi.
Pose-toi la question “qu’est-ce que je blâme qui m’empêche d’être heureux ?” ou “qu’est-ce qui m’empêche d’être heureux ?”

Laisse venir les réponses intuitivement. Ecoute ton être.
Puis, observe. Observe le blâme. Observe comme tu peux tenir responsable cette chose. Prend le temps de le ressentir.
Puis décide de laisser partir ce blâme.

Tu peux t’inspirer de la liste que j’ai donnée dans le post au dessus.

Amuse-toi bien !

 

PS : Rejoins la Sphère du Soi et obtiens une formation sur la méditation (valeur 97 euros), ainsi que du contenu journalier inspirant et sur l’éveil. C’est tout gratuit et accessible à tous ! 
Clique ici pour en savoir plus



Tu as aimé cet article ?
Alors participe à l'Eveil de Conscience et partage-le autour de toi, à tes amis, connaissances, et sur les réseaux sociaux.

Partage la Conscience !



Les emails Science du Soi

Eveille ta conscience, épanouis ton potentiel et transforme ta vie. Tu recevras nos vidéos, pratiques, méditations, articles et bien plus.

Les emails sont gratuits, tes informations resteront privées et tu pourras te désinscrire à tout moment.


Science du Soi sur Youtube

Découvre notre contenu vidéo pour t'éveiller à la Science du Soi et transformer ta vie !


Partagez la Conscience !